Groupe d'Études Historiques
de Verdun-sur-le-Doubs
Accueil


Le GEHV : son histoire, sa vie

     En 1957, le Groupe d’Études Historiques de Verdun est né sous l'impulsion d'un passionné d'histoire, M. Félix Brunand. Professeur à Lyon, il rassembla une importante documentation. En décembre 1957, il décide avec quelques amis, Mrs M. Carlot, M. Petit, M. Combe, R. Merle, M. Leroy, P. Peyret, R. Charbonnier et G. Paccaud, la création d'une société d' histoire, association loi de 1901, ayant pour titre "Groupe d’Études Historiques de Verdun sur le Doubs" et en établit les premiers statuts. Le but de la nouvelle société est de rassembler et d'assurer la conservation de tous documents concernant le passé de la région de Verdun sur le Doubs et d'être un organisme de culture populaire qui par la suite devait avoir l'agrément du Ministère de l’Éducation Nationale (1964).


Les débuts : les expositions

     Pour informer le public des travaux du GEHV, M. Brunand publie de nombreux articles dans la presse locale et très rapidement il organise des expositions sur des thèmes verdunois, parfois élargis au contexte régional. Citons les premières : "Histoires de la Saône et du Doubs" (1958), "Art et Histoire" (1959), "Le Grand Siècle" (1960). La préparation et l'installation, puis l'ouverture durant un mois, demandaient un travail assez considérable, et le rythme annuel ne put être maintenu. Ensuite furent présentées "La guerre de 1870 et la naissance de la IIIe République en haute Bourgogne" (1962), "Le XIXe siècle en Verdunois" (1964), "Histoire du Blé et du Pain" (1968), "L'archéologie, science de l'humain" (1972), "Le camp américain d'Allerey" (1979), "1789: quoi de neuf en Verdunois?" (1989), ces manifestations, à entrée libre, ont connu un succès croissant du fait de leur intérêt historique ou pédagogique, elles ont contribué à faire connaître les travaux du Groupe et à lui amener des adhérents souvent très motivés.

Maison du blé et du pain

     Les travaux et les expositions du GEHV avaient incité M. Brunand à envisager la création d'un musée à vocation historique et archéologique à Verdun, projet qui ne put être retenu. Suite à l'exposition de 1968 sur le thème du Blé et du Pain et après des contacts avec le "Brotmuseum" d'Ulm (Allemagne), M. Brunand mettait sur pied la réalisation, dans le cadre du GEHV, d'un "Musée du Blé et du Pain" verdunois. Ce petit mais original musée est créé au début des années 1970 dans les locaux de l'ancienne mairie, prés du pont Saint Jean. Toutefois, en 1975, son installation et son fonctionnement deviennent indépendants du GEHV, sous la direction de son fondateur. Après le décès de M. Brunand en janvier 1981, cette Maison du Blé et du Pain devient une antenne de l'Écomusée de la Bresse Bourguignonne de Pierre de Bresse.

Recherches archéologiques

     Dès les débuts du G.E.H.V., des enseignants comprirent l'intérêt pédagogique et culturel qu'il y avait à rejoindre cette association. MM. Claude JOANNELLE et Antonin GUILLOT secondèrent d'abord M. BRUNAND à l'occasion des expositions et pour la recherche de documents ou des publications diverses. Mais à partir de 1965, M. GUILLOT s'intéresse plus particulièrement à la recherche archéologique , en liaison avec les activités de sa classe d'Allerey. Parti avec ses élèves sur les traces de la grande voie romaine traversant le territoire de la commune, il découvre le site gallo-romain du gué de la Vandaine (relais routier). Et ce sera le début d'une "aventure" archéologique qui se poursuit et fera connaître le G.E.H.V. bien au-delà du Verdunois.

"Trois Rivières"

     Les premiers chantiers archéologiques, à partir des années 70 méritaient mieux qu'un rapport de fouille, et MM. Guillot et Léger envisagèrent la publication de ces travaux. En 1972, ils réalisèrent donc le premier bulletin archéologique du GEHV. Modeste brochure polycopiée et agrafée de façon très «artisanale», à laquelle il fut décidé de donner le titre de «Trois Rivières». Dès 1973, «Trois Rivières» paraît deux fois par an et à partir du n° 6 de 1975 sont publiés des articles historiques au côté des articles archéologiques. Pour permettre la publication d'études d'une certaine importance, à partir de 1977 paraissent chaque année un numéro ordinaire avec des articles variés et un numéro spécial sur un thème unique.
     Pour en savoir plus sur l'histoire de notre revue "Trois Rivières".

Ses archives

     A la suite de recherches ayant conduit à la rédaction d'articles ou numéros spéciaux de nos bulletins, les auteurs ont remis au Groupe une somme assez considérable de documents (objets, textes, photos, cartes postales, diapositives, archives notariales, ...), d'autres proviennent de nombreux dons ou découvertes diverses. Tous sont classés par communes ou par thèmes et sont à la disposition des chercheurs ou de toute autre personnes intéressé.

Ses animations

     Bien d'autres activités ou réalisations sont à l'actif du GEHV au cours de sa déjà longue existence: organisation chaque automne d'exposés ou de conférences sur des sujets historiques, géographiques ou touristiques, d'expositions à thèmes historiques ou archéologiques, de voyages de découvertes d'une journée en Bourgogne, réalisation de guides pour les collectivités locales, participation au dépouillement de registres paroissiaux des communes du canton, à la demande du Cercle Généalogique de Saône-et-Loire, …

Son rôle éducatif

   Source de documentation historique et archéologique du fait de ses recherches et publications, il n'est pas surprenant que le GEHV compte depuis ses débuts des enseignants parmi ses adhérents ou ses responsables. Plusieurs d'entre eux ont pu en faire profiter leur enseignement. Nombre de collégiens et d'étudiants ont également eu la possibilité d'utiliser les archives et les publications du GEHV en vue d'exposés, préparation de diplômes de maîtrise et autres...